Blog

Home / enterprise 2.0 / La SOO (Solution Oriented Organization) dans les PME?
20Juin

La SOO (Solution Oriented Organization) dans les PME?

About the Author

Comments (5)

Bertrand Duperrin - 20/06/2008

Au départ c’est simplement le fruit d’une réflexion brute. Mais pas si déconnectée de la réalité, notamment dans les grands groupes, ou finalement beaucoup de choses se font en « off » des circuits classiques avec une perte de productivité énorme étant donnée que ce qui permet aux collaborateurs de s’en sortir n’est pas prévu par l’organisation.

Plus dur pour une PME…mais tout dépend encore de son secteur, de son activité. Mais il est vrai que plus les expertises sont dispersées plus la nécessité de travailler en réseaux ad-hoc est importante.

La réponse gagne à être enrichie par contre la question de base reste la même : alors que par définition notre environnement économique est imprévisible,que chaque cas est spécifique, et que l’imprévisible devient la norme, comment faire en sorte d’apporter des solutions rapides sans avoir à mettre toute l’organisation sans dessus dessous. Sous entendu : on ne peut demander aux managers de tout faire et en plus organiser la collaboration sur des sujets sur lesquels les collaborateurs peuvent très bien se débrouiller seuls pourvu qu’on ne leur mette pas les batons dans les roues.

Parce qu’il ne faut pas perdre de vue l’objectif final : régler les problèmes plus vite, trouver les bonnes personnes pour trouver la solution plus vite et sans réinventer la roue tous les jours. Et ne pas faire perdre son temps au manager pour qu’il passe son temps à jouer les entremetteurs. Et ça ça coûte des fortunes tous les ans.

Répondre
Bertrand Duperrin - 20/06/2008

Au fait…un dernier exemple.

Dans une PME tu demandes souvent conseil au « gars du bureau d’à coté » parce que tu le connais et qu’il te donne l’info nécessaire pour avancer sur un dossier. Normalement tu dois demander à ton n+1 qui identifier le responsable du bureau d’à coté, qui lui même fait redescendre à un de ses collaborateurs, puis ça remonte. C’est ce qui se passe dans des structures plus importantes où les gens ne se connaissent pas.

En fait sur des petites structures tu fais déjà du SOO sans le savoir.

Répondre
barthox - 20/06/2008

Merci du commentaire Bertrand!

Je suis entièrement d’accord, et comme mentionné, j’aime beaucoup ce modèle, et étant fasciné par le monde des PME, je me suis dit que cela vaut une réflexion, voire une adaptation (??) ciblée …

Répondre
barthox - 20/06/2008

ha, on a répondu quasiment en même temps! ;o)

C’est effectivement comme cela que cela se passe … l’énorme problème est que le savoir n’est alors pas capturé car rien n’est écrit!

D’où l’intérêt de mettre en place ces nouveaux outils ‘sociaux’ (non, j’ai pas prononcé ‘entreprise 2.0! Aïe trop tard!)

Et on en revient à la question de la mise en place et des ressources que cela requiert …

Répondre

Leave a Comment

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

six + dix-sept =

%d blogueurs aiment cette page :