PME

Home / Veille / PME

Restez informés des dernières pratiques et outils de gestion pour donner un nouvel élan à votre entreprise!

De nouvelles idées, de nouveaux outils, de nouvelles pratiques de gestion apparaissent tous les jours et se tenir à jour n’est pas toujours évident. Vous trouverez sur cette page une série d’articles que je trouvais intéressant du point de vue de l’organisation des entreprises.
Pour chaque article, je vous ai mis un résumé, ainsi que mon avis personnel sur la question.
Si vous souhaitez approfondir une de ces thématiques, n’hésitez pas à me contacter! Je peux venir vous en parler sous forme d’une simple discussion, mais je peux également mettre sur pied une formation ou une conférence qui traiterait du sujet!
D’autre part, je partage également pas mal d’autres articles sur mon fil Twitter, ma page Facebook et mon profil Linkedin, mais non commentés ceux-là.

  • Break Down Silos: Advice for Leaders from Their Teams

    Extrait
    Tout le monde parle de faire tomber les silos qui existent au sein de nos organisations, mais peu y arrivent vraiment. Or, les silos n'apparaissent pas comme ça, naturellement, ils sont créés et maintenus par le top management. Les dirigeants parlent souvent de collaboration, mais les équipes de direction sont un environnement très concurrentiel ou même combatif. Les leaders fonctionnels se concentrent sur des priorités différentes, et parfois contradictoires,. Leurs indicateurs de performance sont le plus souvent liés à des mesures qui compromettent tout simplement la collaboration. X-Plane propose de : - choisir un objectif collaboratif : quine peut être atteint que si les équipes collaborent entre-elles - ne pas laisser de place à l'interprétation : les gens doivent savoir clairement comment ils doivent atteindre l'objectif - montrer l'exemple : les leaders ne doivent surtout plus tirer sur les autres départements - choisir des indicateurs et un programme de récompense, court-terme et long-terme, qui favorisent la collaboration - adapter la structure et les procédures pour permettre le travail en équipes pluridisciplinaires - marquer l'effort sur le long terme : les premiers résultats ne seront pas visibles de suite!
    Mon avis

    Cela parait évident lorsqu’on lit ces conseils et pourtant peu d’entreprises (petites ou grandes) arrivent à les mettre en pratique …

    Les deux conditions les plus importants à mon sens sont :

    • la volonté de la part de la Direction Générale de changer les choses, coûte que coûte
    • se donner le temps pour que ça prenne

    Le reste coule un peu de source …

  • Développer la créativité en entreprise. (par Aurélie Catel sur elqui.fr)

    Extrait
    cet article pose la question de savoir comment toute une entreprise peut favoriser la créativité de ses employés. Être créatif en (petite) équipe n'est déjà pas évident, alors au niveau d'une Entreprise! Et pourtant, les employés peuvent être source d'excellentes idées qui peuvent aider l'entreprise à se développer. Mais comment récolter ces idées? La bonne vielle boite à idée a fait son temps (ndlr : et n'apporte pas toujours grand'chose!). Certaines entreprises mettent en place des équipes chargées de l'innovation, mais ces groupes se retrouvent souvent isolés, incompris, ... et perdent beaucoup d'énergie à essayer de convaincre les autres de suivre leurs idées. D'autres entreprises organisent des challenges qui solliciteront la créativité des employés en ne les retenant qu'un court moment. Cela est souvent très énergisant, mais le soufflé à tendance à vite retomber. D'autres laissent tout simplement du temps et de l'espace à ceux qui souhaitent poursuivre une idée. Pourtant, concilier créativité et entreprise reste difficile, tout simplement parce que les entreprises sont organisées pour fonctionner par routine, mais la créativité casse les routines. La créativité est tournée vers le futur alors que les routines se basent sur le passé. Le conseil de l'auteur : Laisser aux employés de l'autonomie "pour exercer leur esprit critique vis-à-vis de ce qui les entoure, pour améliorer « localement » leur façon de travailler, pour leur permettre d’exprimer leurs idées. Tout cela dans le cadre d’une structure hiérarchique pas trop pléthorique !"
    Mon avis

    J’adore les séances de créativité, mais j’ai trop souvent vécu l’effet « soufflé qui retombe » que pour croire que cela fonctionne vraiment. L’énergie à dépenser pour rester focaliser sur le résultat de la séance sans être balayé par le retour au quotidien est tout simplement trop importante pour beaucoup.
    Donc l’idée de laisser de l’autonomie aux gens me plait bien.
    Par contre, je me demande si tous trouveront un moyen efficace pour utiliser ce temps à quelque chose qui aura une réelle valeur ajoutée pour l’Entreprise?
    Il y a une effort de formation et de coaching à mettre en place …

  • A Minimum Viable Product Is Not a Product, It’s a Process. (Yevgeniy (Jim) Brikman)

    Extrait
    Bien souvent, une équipe met au point un MVP (ndlr: Minimum Viable Product), le teste, et si le résultat est positif, se met à construire le produit final. Le souci, c'est que le concept est mal compris! Un MVP n'est pas un produit auquel on a enlevé du superflu ... En fait cela n'a même pas toujours besoin d'être un produit. Il suffit que cela permette de vérifier que l'idée qu'on a eue solutionne le problème identifié. L'idée du MVP est en fait d'être un process qui va permettre de tester une à une chacune des hypothèses liées au produit/service final qu'on a en tête : les diverses fonctionnalités, le plan marketing, la stratégie de monétisation, ... Donc on identifie l'hypothèse la plus critique, la plus risquée, et on trouve un moyen le plus simple et bon marché possible de la tester. Pour une idée d'application pour restaurants par exemple, l'idée serait de ne pas commencer à coder un semblant d’application puis de voir si des restaurateur l'installent, mais plutôt de valider que les restaurateurs ont besoin/envie d'une application mobile. Par exemple, en dessinant un brouillon sur un papier et d'aller faire le tour des restaurant du coin pour voir ce qu'ils pensent de l'idée. Et peut-être apprendre qu'ils sont plus intéressés par un site web! L'hypothèse critique suivante, serait de savoir s'ils seraient prêts à payer pour un tel service. Donc on va mettre en place un moyen de vérifier cela ... Ensuite, il faudrait voir comment marketer cette idée, donc un nouveau test ... Etc, etc ...
    Mon avis

    J’aime beaucoup les notions itératives que l’on retrouve dans les préceptes généralement utilisés dans le monde des startups (Customer Development, Lean Startup, …). Et je me dis souvent que les PME feraient mieux de s’en inspirer! (pub éhontée pour mon article inside!)
    Par contre, cela requiert un changement d’esprit très important, en particulier pour des personnes au sein d’une .
    En effet, il est vraiment difficile de se dire que l’on va approcher son marché, que l’on connait a priori déjà vu qu’on y est déjà actif (au contraire d’une startup!), pour ne lui soumettre qu’une infime partie du produit/service que l’on est en train de développer pour lui … Celui-ci ne risque en effet de ne pas bien comprendre ce qui se passe.
    Par exemple, soumettre une stratégie de pricing à son marché pour la tester, puis devoir la changer car elle ne donne pas les effets escomptés pourrait donner une image négative de la PME à ses clients/prospects (« Ils ne savent pas ce qu’ils veulent »).
    Je viens d’émettre une hypothèse ‘critique’ … il faudrait la tester ! ;o)

  • Digital is the Transformation Agent, Not the Transformation (Gerry McGovern sur cmswire.com)

    Extrait
    La digitalisation des entreprises atteint enfin un point de bascule, et cela va les transformer profondément. Mais la question a se poser n'est pas comment mettre du digital dans mon entreprise, mais comment le digital va-t-il transformer mon entreprise. Un peu comment certains architectes se sont demandés non pas 'comment intégrer l'électricité dans mon bâtiment?', mais bien 'comment l'électricité peut-elle changer la nature de mon bâtiment?'. Et ont fini par inventer le gratte-ciel puisque l'électricité permettait l'ascenseur! Trop d'entreprises veulent le digital, mais pas la transformation qui va avec! Mais le digital n'est que l'agent de transformation, pas la transformation elle-même! Se focaliser sur la technologie est une erreur. Il faut plutôt penser à de nouveaux modèles qui sont rendus possibles par la technologie. Que permet la technologie? Le réseau plutôt que la hiérarchie, le flux d'information, des coûts plus bas, la vitesse, la malléabilité, la flexibilité, l'impermanence, mais aussi l’incertitude!
    Mon avis

    Voilà à la fois la clé et le gros obstacle de la transformation digitale des entreprises : ne pas se focaliser sur la technologie mais sur ce qu’elle permet!
    En effet, les enterprise se sont habituées depuis 20-30 ans à accepter une technologie et à la mettre en place en la faisant coller aux pratiques et process en place.
    Mais la transformation digitale requiert de voir la chose plutôt dans l’autre sens : comment transformer nos pratiques et process pour qu’ils collent aux nouvelles technologies.
    Il ne s’agit donc pas du tout de mettre en place des solutions (ERP, CRM, messagerie instantanée, …)!
    Et il est probable que peut d’entreprise disposent aujourd’hui de la personne qui a le profil pour gérer ce changement. Et ne me répondez pas « Ben si! Les Millenials! » ;o)

  • Quel modèle d’entreprise pour lutter contre l’uberisation ?

    Extrait
    Maurice Lévy a défini l'uberisation comme étant "l’arrivée sur un marché d’un nouvel entrant exploitant un nouveau modèle économique pouvant menacer et remettre en cause rapidement les acteurs de l’économie traditionnelle" Mais Fred Cavazza préfère la définir comme "un changement rapide de rapport de force". Pour s'en prémunir, il faudra "profiter des opportunités offertes par le numérique pour revoir le fonctionnement et les fondamentaux de l’entreprise" Pour y arriver, les entreprises devraient devenir des Organisations Exponentielles (telles que décrites par Salim Ismail) basée sur un "Massive Transformation Purpose" (MTP) des éléments externes à capitaliser (SCALE) des éléments internes flexibles mais responsabilisés (IDEAS)
    Mon avis

    Il me semble évident que la manière de fonctionner des entreprises va devoir changer. Et ce modèle, alliant une vision claire (et un peu alarmiste pour faire bouger les gens) et une capitalisation de ce que l’extérieur et l’intérieur de l’entreprise ont de meilleur à offrir, me plait beaucoup.
    Evidemment, cela parait un peu évident dit comme cela, mais en réalité quasi aucune entreprise aujourd’hui ne le fait vraiment. Et décider de s’y mettre lorsque cela deviendra urgent ne mènera qu’à plus de difficultés …
    Si vous êtes un patron réfléchissez-y sérieusement! Et si vous n’arrivez pas à bien voir comment vous pourriez y arriver, faites-vous accompagner!
    Si vous n’êtes pas patron, vous en connaissez surement un! Faites lui un cadeau, partagez cet article avec lui!  cliquez sur la petite enveloppe ci-dessous ;o)